De l'entrainement mental ...

à la formation ''penser et structurer son action dans la complexité"

L’entrainement mental est une méthode tournée vers l’action élaborée dans les années 1930 par le sociologue Joffre Dumazedier. Avec d’autres pédagogues et militant*es, il la développera au cours de l’expérience de l’école d’Uriage (1940-1942) puis avec les équipes volantes de la résistance du Vercors.

Le mouvement d’éducation populaire Peuple et Culture en poursuivra la diffusion à partir de 1945.

 

Dès cette période, les cercles d’entrainement mental réunissaient un public d’autodidactes soucieux d’acquérir, dans un délais limité, une formation méthodologique basée sur l’analyse de situations ayant de multiples facteurs.

Dans les années 70, Peuple et Culture comptait une centaine de formateur/rices.

Si sa référence directe a été diluée, elle a néanmoins influencé de nombreuses méthodologies utilisées dans la formation d'animateur/rices et de cadres du secteur de l'animation, par exemple.

Depuis ses débuts, sa pratique et ses développements sont sans cesse nourris par l’apport constant des sciences humaines, son usage dans différents contextes, l’échange entre les formateur/rices réuni*es en groupes de travail, les contributions de personnes comme Pierre Davreux et Charlotte Herfray.

Depuis la fin des années 90, des réseaux ont relancé la diffusion de l'entrainement mental :

  • le mouvement Peuple et Culture, qui s'y intéresse à nouveau.

  • Rhizomes et l'atelier de la Talvère, dans le Nord de la France, qui se sont constitués suite aux initiatives de Pierre Davreux.

  • le réseau des Crefad, dont les associations-membres se coordonnent pour proposer des formations, former des formateur/rices- groupe Passeurs entrainement mental. 

 

(D'autres structures - par exemple l'Orage à Grenoble - dont des permanent*es ont été formé*es par des associations ''crefad'' proposent des formations.)

L’entrainement mental a pour objet de donner des outils et de la méthode aux groupes et individus, quelle que soit leur formation initiale. ‘’Attentive aux conditions sociales d’exercice du travail intellectuel et aux inégalités culturelles, la méthode tente de susciter le désir et la capacité d’autoformation individuelle et collective.’’ Joffre Dumazedier 1987

Cette méthode est toujours une ressource lors des interventions au sein des structures et des collectifs qui sollicitent le Crefad-Lyon.