De l'entrainement mental ...

... à la formation ''penser et structurer son action dans la complexité"

L’entrainement mental est une méthodologie de l'action élaborée par Joffre Dumazedier dans les années 1930. Elle fut d'abord testée auprès des équipes volantes de la Résistance dans le Vercors, puis, à partir de 1945, développée et structurée par le mouvement d'éducation populaire Peuple et Culture.

Sans cesse améliorée depuis, et notamment avec les apports de Pierre Davreux et de Charlotte Herfray, elle fut enseignée, transmise à un grand nombre de personnes jusque dans les années 80. Dans les années 70, Peuple et Culture comptait une centaine de formateur/rices à temps plein.

Elle a influencé de nombreuses méthodologies utilisées aujourd'hui dans la formation des responsables du secteur de l'animation, par exemple.

 

Ancré dans les valeurs de l'éducation populaire, l’entrainement mental veut donner des outils et de la méthode aux groupes et aux individu*es, quelle que soit leur formation initiale. ''Attentive aux conditions sociales d'exercice du travail intellectuel et aux inégalités culturelles, la méthode tente de susciter le désir et la capacité d'autoformation individuelle et collective (1).''

 

S'appuyant sur un grand nombre d'outils issus des sciences humaines (sociologie, philosophie, psychologie, …) réunis dans une démarche globale, l'entrainement mental invite à rapprocher la pratique et la théorie à travers un cadre logique (organiser sa pensée), dialectique (prendre en compte la complexité et les contradictions), et éthique (responsabilité de chacun*e, travail sur les valeurs et finalités).

Il s'agit d'exercer sa rigueur intellectuelle et d'inciter à la recherche et à l'analyse des ressources et des expériences permettant de mieux appréhender les contextes - familiaux, militants, professionnels, …- dans lesquels nous nous impliquons.

 

Depuis la fin des années 90, quatre réseaux ont relancé la diffusion de l'entrainement mental :

  • le mouvement Peuple et Culture, qui s'y intéresse à nouveau...

  • Rhizomes et l'atelier de la Talvère, dans le Nord de la France, qui se sont constitués suite aux initiatives de Pierre Davreux.

  • les Scops d'éducation populaire dont l'Orage à Grenoble - les coopérateur/rices formé*es par les associations Crefad ont commencé à proposer des formations.

  • Enfin, le réseau des Crefad, dont les associations-membres se coordonnent pour proposer une dizaine de formations ''penser et structurer son action dans la complexité'' par an, et qui s'organisent pour former de nouveaux formateur/rices dans un groupe - le groupe Passeurs entrainement mental. 

 

(1) : Joffre Dumazedier (1987)