Une histoire du Crefad-Lyon

 

Le Crefad-Lyon est né en 2001 dans un esprit de mutualisation. Mutualisation des savoirs, savoirs-faire et expériences, entre personnes souhaitant agir dans une démarche d'éducation populaire.

Il logera 2 ans à la Maison des passages.

 

Soutenue dans sa création par le réseau des Crefad naissant, ainsi que par l’union Peuple et Culture, l’association a démarré autour d'une étude sur l’engagement des jeunes, de l’accompagnement de projets alternatifs et solidaires, de la mise en réseau de lieux culturels et de la création d’un lieu permanent de promotion de l’écrit sous toutes ses formes et sur tous supports : un café-lecture.

 

Le café-lecture ''les Voraces'' ouvrira en septembre 2005 après un travail de 2 années comportant notamment une structuration indépendante du Crefad-Lyon du point de vue administratif et juridique mais partageant le même objet politique : l'éducation populaire.

Pendant une période, le Crefad-Lyon sera moins actif en tant qu'association, ses membres étant absorbé*es par l'aventure du café.

 

Ouvert pendant 4 ans, le café-lecture proposera un contexte de rencontre et d'échange et une programmation construite avec et par des habitant*es du quartier, et/ou en partenariat avec des collectifs et des compagnies, ou des structures plus institutionnelles. Ce chantier continu d'une cinquantaine de bénévoles et de quatre salarié.es sera un terrain d'expérimentation et de construction permanent pour les activistes du Crefad-Lyon.

 

L’attachement du Crefad-Lyon à l’écrit

L’expérience du café-lecture Les Voraces 2005-2009

 

Voici quelques exemples extraits de la programmation fabriquée avec les personnes qui fréquentaient le lieu :

 

  • ABPhil (atelier de bricolage philosophique), littératures de l’imaginaire

  • lectures en catimini, lectures musicales, lectures coquines

  • soirées carte blanche au “Théâtre de l’exécuteur “

  • week-end thématiques : les Requins marteaux (collectif bédéiste), Gilles Deleuze...

  • participations à des festivals : Quais du polar, Les Intranquilles...

  • ateliers de création : BD, écriture chanson, collage

  • accueils et projets ponctuels avec des auteurs, création d’une résidence

  • projections-discussions : courts métrages avec musique jouée en direct, documentaires...

  • soirées de lectures collectives : traité de la constitution européenne, programmes électoraux...

  • accueils d’associations pour des débats ou conférences (Cimade, Atout signe...)

  • concerts de musiques improvisées, jazz, chansons...

 

Il existe, dans ce même état d’esprit, des “café-lecture” à Saint-Etienne (le Remue- méninges), Brioude (la Clef), Clermont-Ferrand (les Augustes).

A partir de 2008, influencé par cette expérience, le Crefad-Lyon va entamer une deuxième phase dans son existence en entrelaçant deux thèmes :

  • la méthodologie de l'action par la promotion de l’entrainement mental, méthode issue du mouvement Peuple et Culture et actualisée régulièrement

  • l’animation avec l'écrit et la lecture, vecteurs puissants d'émancipation et de travail sur notre rapport au savoir.

​Deux permanent*es, un cercle d’intervenant*es et de sympathisant*es vont porter ce second souffle.

​En 2009, le Crefad-Lyon accompagnera la fermeture du café-lecture. Moments difficiles mais desquels nous avons extrait des positionnements et des perspectives qui ont continué de tracer le parcours.

 

De 2008 à 2013, le Crefad-Lyon partagera un petit local Montée des Carmélites dans le 1er à Lyon, avec d'abord l'association Etudes et Chantiers (volontariat international de jeunes) qui expérimentait une implantation à Lyon, puis Trabouloscope (réalisation et production de documentaires), jeune structure que nous avons soutenue dans la reprise du local.

 

De juin 2013 à janvier 2017, le Crefad-Lyon est aux Sarrazineurs, un espace initialement pensé pour accueillir avant tout des artistes et artisans. Cette co-habitation d'activités entre des artistes, artisans et animateur/rices de l'éducation populaire sera en elle-même une expérimentation.

Formations, ateliers, voyages d'études, missions d'accompagnement de collectifs, autant de contextes d'autoformation collective où se déploie le projet de l'association.

 

Aujourd'hui l'atelier d'éducation populaire du Crefad-Lyon est à Villeurbanne !

C'est 4 permanent*es, une équipe rapprochée de 6 personnes collaborant sur différents projets, un conseil d'administration soutenant, des complicités et des engagements avec des collectifs et des individu*es.

Par an, environ 450 personnes provenant d'un peu partout (France mais aussi étranger) participent à nos ateliers, formations et évènements organisés ou co-organisés.